Courbe de la population de Brain sur Longuenée de 1690 à 2000

 

1 - Les famines de 1693-1694, pourpre et dysenterie en 1705, l’hiver rigoureux de 1709 et la disette qui s’ensuivit eurent pour conséquence une chute de population de 792 à 550 habitants.

2 - Avec des hauts et des bas dus aux guerres et épidémies, la reprise démographique est générale en France à partir de 1717. Entre 1732 et 1854, la population passe de 704 à 1068 habitants. Les ruraux font besoin pour nourrir les villes. 

3 - Chaque chute de population due à une épidémie ou un conflit est suivie d’une remontée immédiate de « récupération »

           

           

4 - La période faste de Brain de 1850 à 1890 est caractérisée par de nombreux artisans et commerçants, de nouvelles constructions : châteaux, église, rénovation du bourg (façades en briques et tuffeaux), l’ouverture de la route de Vern, l’alignement du carrefour…

5 - Entre 1900 et 1978, c’est la dégringolade : industrialisation, exode rurale, mécanisation de l’agriculture. Pendant que la production agricole augmente, le nombre d’agriculteurs diminue, les salariés agricoles disparaissent, les artisans et commerçants s’en vont.

6 - En 1972, on reconstruit à nouveau, le premier lotissement en 1974 n’a pas d’effet immédiat (déplacement du vieux vers le neuf). A partir de 1980, la restauration de l’habitat ancien vient s’ajouter aux nouvelles constructions, la population remonte de 490 à 777 habitants. A suivre …

                                                                                                                                                                                                Jean Poussin

Accueil             Contact