La Houssardière

 

         La Houssardière était une propriété seigneuriale. Vers 1582, Claude Ogier (+1 juillet 1625), écuyer, sieur de la Houssardière y habitait avec sa première épouse Anne Sébille (+avant 1588). Il se remaria avec Louise des Aubuz (° 1560 + 6 mai 1636)

            Le frère de Claude, René Ogier (1538-1618) écuyer sieur de La Guerrais, et son épouse Marie Lemasson demeuraient à la Rouvraie.

La fille de Claude Ogier, Marie Ogier (°1594 +1639), et Elie de la Renardière, sieur de la Cherbonnerie, (+ 18 janvier 1658) habitèrent à la Houssardière jusqu’en 1639, ils en étaient propriétaires ; ils eurent six enfants.

Elie et son frère Sébastien (°1578 + 1648), [ la Maison Neuve, le Mortier, la Machevinière], étaient les enfants de Guy Gillet de la Renardière et de Renée de Scépeaux (La Jaillette), et descendaient de Georges Gillet de la Renardière et de Dame Claude de Villemereau, famille originaire du château de la Gosnière au Lion-d’Angers.

     Blason de Guy Gillet de la Renardière et de Renée de Scépeaux :

d’argent à trois renards de gueule et contre-vair d’argent et d’azur.

 

Elie de la Renardière se remaria avec Mathurine Oudin (+ 6 juillet 1684), veuve de Remoüer forgeur. Il fit un testament en faveur de sa deuxième épouse, ce qui déplut à Geoffroy de la Renardière, fils de sa première épouse. Il intenta un procès qu’il gagna, mais tout finit par un arrangement.

 

Charles Allard et Françoise Desprez (Desprées) achetèrent la Houssardière (ou en héritèrent ?) après 1712. Ils ne l’habitèrent sans doute pas ou peu. Charles Allard était le filleul de Charles de la Renardière. Charles Allard et son épouse vécurent à la Rivière dont ils étaient déjà propriétaires. Charles y était fermier et menuisier. Ils y sont décédés en 1743 et 1747.

Lezine Allard (1661-1741), tante et marraine de Charles Allard fut gouvernante à la cure de Vern-d’Anjou pendant que son frère aîné Julien Allard (° 1647) y était curé.

Jacques Poitevin et Anne Allard héritèrent de la Houssardière, ils y habitaient avant 1779 ; puis Charles Poidevin (maire de 1840 à 1870) et Perrine Motais.

                                       

              Nord   

 

Plan terrier de 1750 ~ et brouillard de 1770  ~

 

 

 

                          

 

 Le brouillard de 1770 décrit les bâtiments existants :

  :  La maison, composée d’une chambre basse à cheminée, d’une chambre au dessus aussy à cheminée,

         grenier sur icelles.

A2 :  Un petit cellier en appenty, cabinet au dessus et grenier sur icelluy

A3 :  Une autre chambre basse à four et cheminée, grenier sur icelle, et un toit à porc en appenty à lorient.

A4 :  Une autre maison composée de deux chambres basses à cheminées, greniers sur icelles, étables à

         l’occident et toit à porc au nord.

A5 :  Cour, rues et issues d’une demie bosselée.

         Le tout dépendant de la closerie de La Houssardière appartenant à Jacques Poitevin y demeurant, mary d’Anne Allard                                                  

 ( K   :  La chapelle Ste Anne du cimetière est construite depuis 1640.)

             

cadastre de 1812       cadastre actuel

 

           Le grand logis actuel, style 18 ème, ne fut construit qu’en 1826.

                        

 

Bernadette et Marguerite Mauvif de Montergon y habitèrent à la vente de leur château.

 

                             

 

Sources : Curé Gourdon – Stéphane Delanoue, descendants Allard – descendants Foucher - Jean Poussin

Retour au menu : Accueil                         Des compléments à apporter, Jean Poussin : Contact